LA COLLINE DES CROIX EN LITUANIE

La colline des croix est l’un des lieux qui m’a beaucoup impacté lors de mon voyage en Lituanie, ce joli pays d’europe de l’est. Symbole de la lutte pour la liberté et la résistance face aux soviétiques, ce site chargé d’histoire. Il est aussi une preuve du profond attachement des Lituaniens à leur religion. Situé entre Vilnius et Riga près de la petite ville de Siauliai, découvrez pourquoi la colline des croix doit absolument faire partie de votre carnet de voyage.

Situé à 220 kilomètres de la capitale lituanienne, près de Siauliai, la colline des croix était la dernière étape de mon voyage dans ce pays balte. C’était vraiment une visite que je voulais faire. J’avais lu pas mal de contenus sur l’histoire de ce site et je voulais le voir de mes yeux. La colline des croix est un lieu de pèlerinage . Au delà de l’aspect religieux, ce lieu est un symbole de la résistance pacifique des lituaniens face à la répression de la Russie. Il fait partie intégrante de la culture lituanienne.

L’histoire de la colline des Croix

Entre l’envahissement de la Lituanie par l’empire russe en 1795 et le recouvrement de l’indépendance en 1918, la colline des croix est un lieu de recueillement pour les lituaniens catholiques. Il y viennent prier pour leur pays, l’amour des disparus et de la religion. Les premières croix furent plantées sur la colline par le peuple lituanien pour commémorer la mémoires de leur défunts. A cette période, le tsar ne laissaient pas les familles honorer leurs disparus. 

L’identité de ce lieu se réaffirme en 1960 lorsque le KGB souhaite interdire cette pratique. Mais les lituaniens continuent de planter des croix en signe d’attachement à leur religion et leur foi face à l’athéisme soviétique mais également en signe de résistance. Les lituaniens n’y priaient pas seulement pour leurs défunts. Ils y priaient également pour leurs concitoyens déportés en Sibérie.

Malgre les interdictions, pendant la nuit, les lituaniens catholiques s’y rendait pour replanter des croix que étaient rasées par le régime soviétique et la colline reprenait vie. Le KGB a essayé de bloquer l’accès à la colline mais rien n’y fait. La foi du peuple lituanien est plus forte que la politique tyrannique soviétique. Si bien qu’en 1985, le régime renonce et finissent par laisser les croix. Suite à l’effondrement du régime Soviétique, les lituaniens ont continué à planter des croix, chapelets et statues religieuses.

En 1993, le pape Jean Paul II s’est rendu sur ce site. Plus récemment, le pape François à l’occasion des 100 ans de la création des pays baltes.

Les croix s’ajoutant quotidiennement, il est difficile d’estimer la quantité des croix. Mais il semblerait qu’elles soient au nombre de 150 000.

Informations pratiques

Comment y accéder : Le site de la colline des croix se situe à mi-chemin entre Riga et Vilnius dans la commune de Siauliai. Bien qu’entre Vilnius et Siauliai, la route se fait par autoroute, cela représente quand même 3 heures de route. Le plus rapide est de prendre sa voiture. Vous pouvez toujours vous y rendre par train ou par le biais d’une excursion.

Respect du site : Vous êtes autorisés à ajouter votre croix, mais prenez soin de lire le règlement du site afin de respecter l’harmonie du lieu.

La visite du site : L’accès est gratuit. L’affluence sur ce site est aléatoire. Mais en période estivale, les cars arrivaient par dizaine. Lors de mon voyage, bien qu’arrivée tôt sur le site, je pensais vraiment éviter les visiteurs afin de prendre mon temps et faire de jolies photos. Mais tout le monde a eu la même idée. 

Quant au temps de visite du site, cela m’a pris environ deux heures. Pour la raison que j’ai voulu m’imprégner du site, lire quelques croix, recourir tous les petits chemins. Si vous souhaitez juste prendre quelques photos, en 30 minutes vous avez fait le tour.

 

Il y a bien d’autres choses à voir dans ce pays d’Europe de l’est. Si vous avez aimé cet article sur la colline des croix, vous aimerez peut-être lire mon guide de voyage en Lituanie (c’est par ici) ou mon top 10 des visites à Vilnius.

 

 

Leave a comment