Voyager en République Dominicaine

Voyager en République Dominicaine

Republica dominicana lo tiene todo

Si vous prévoyez de voyager en République Dominicaine prochainement, il serait bien dommage de rester confiné dans son hôtel resort. En effet, l’île de Quisqueya (nom donné par les Taïnos) a bien plus a offrir que ses belles plages. Culture, rivières, nature, sports extrêmes, plongée, randonnée, chacun peut y trouver son bonheur!

Aussi nommée “la perle des Caraïbes”, la République Dominicaine mérite bien ce surnom. Ceux qui me connaissent savent combien je suis amoureuse de cette île. Tant par ses paysages que par la chaleur des Dominicains. Même après 7 séjours, mon émerveillement est intact.  Si comme moi vous aimez découvrir la diversité d’un pays et faire des activités variées lors de vos voyages, la République Dominicaine vous montrera ses différentes facettes!

A chaque région, sa particularité !

  • La péninsule de Samanà sera la meilleure destination si vous souhaitez faire l’expérience d’ observation des baleines et visite de plages paradisiaques encore préservées du tourisme de masse. C’est la partie la plus verte de l’île où les plages encore sauvages vous permettront de profiter du moment en étant quasiment seul, surtout sur les plages de “Las Galeras”

Playa Fronton à Samana, accessible depuis las Galleras

  • La région du Cibao, dans le nord de la République Dominicaine, notamment Rio San Juan et Cabarete, est incontournable si vous souhaitez faire du sport nautique comme le Kitesurf, planche à voile. Il y a également beaucoup de jolies lagunes et rivières. Puerto Plata est une ville très charmante avec son centre ville de style Victorien.

Centre de ville de Puerto PLata en République Dominicaine

Kiosque de la place de l’indépendance à Puerto Plata

  • La cordillère centrale offre des spots incroyables pour les trekkings et randonnées comme au Pico Duarte, Jarabacoa et Constanza (aussi connue comme la suisse caribéenne, pour ses forêts de pins, chalets et chutes d’eau “salto”). Elle est bien loin de l’image que l’on se fait du pays avec les plages et cocotiers.

Salto de Jimenoa - Jarabacoa

Chemin qui mène au “Salto de Jimenoa”

  • Le sud-ouest du pays (“el Sur”) est prisé par les touristes intéressés par le tourisme éco-responsable. Ses eaux cristallines (playa de las Aguilas), le lac Enriquillo, le polo magnetico, les dunes de Bani sont des sites qui attirent de plus en plus de touristes qui s’aventurent hors hôtels.

Playa el Quemaito - Barahona

Playa el Quemaito à Barahona

  • L’est de l’île est surement le plus touristique car toutes les plages sont magnifiques. Bien évidemment, Punta Cana et Bavaro sont les spots les plus connus de cette région. Les plages de Juan Dolio, Bayahibe valent le détour. L’île de Saona vous offrira un panorama digne des plus belles cartes postales. Alto de Chavon à la Romana et la basilica de Higüey sont des lieux citadins incontournables.

Basilique de Higüey en République Dominicaine

Basilique de Higuëy

  • Santo Domingo, la capital, évidemment pour sa jolie Zona Coloniale, faro Colon, les lacs sous terrains de ” los tres ojos”

Parc Colon dans la Zona Colonial de Saint Domingue

Parc Colon dans la zona colonial de Saint Domingue

L’Hébergement en République Dominicaine

Il y a plusieurs options d’hébergement lors de votre voyage en République Dominicaine. Personnellement, je privilégie le tourisme éco-responsable. Je préfère que mon argent profite directement à l’économie locale. De plus, j’aime être en contact avec les locaux.

Mais si vous préférez établir votre point de chute dans un resort, rien ne vous empêche de sortir de louer un véhicule et explorer sur place. Au niveau prix, les hôtels all inclusive sont économiques car réservés depuis le France, le prix inclut : le vol, l’hébergement, les transferts, nourriture et boissons.

Le réseau Air BnB est très développé dans la capitale, bien qu’un peu moins dans les petites provinces comme Barahona. Vous trouverez aussi bien des chambres chez l’habitant que des appartements luxueux en centre ville de Saint Domingue pour un prix raisonnable.

Vous pouvez aussi loger dans des résidences, proche de la plage, avec piscine et tout confort que vous pouvez trouver sur Booking.com. En général,  j’identifie d’abord sur booking les potentiels hôtels et ensuite je réserve directement avec l’hôtelier. Ainsi, je peux négocier les prix et avoir de meilleures conditions.

En 2016, j’avais trouvé une résidence exceptionnelle à Bavaro , tout confort, avec piscine, vue sur la plage pour un prix correct : “Playa Turquesa Ocean Club

Montage photo de la vue sur la plage depuis la résidence "Playa Turquesa Ocean Club à Punta cana"Crédit photo : propriétaire de la résidence

Se déplacer en République Dominicaine

La location de voiture

Pour voyager en République Dominicaine et être autonome, j’opte pour la location de véhicule afin de visiter tous les recoins, là où les transports publics n’accèdent pas. Si c’est aussi votre façon de voyager, je vous conseille de louer votre voiture dans une agence européenne de type Europcar pour éviter toutes arnaques. J’ai déjà tenté l’expérience avec Thrifty (agence Américaine) et j’étais furax quand je suis arrivée à l’agence et qu’ils m’ont fait payer le double pour une assurance additionnelle. Avant de signer les papiers de prise des clés, faites bien l’état des lieux et signalez TOUS les dommages, afin d’éviter que l’on vous les réclament lorsque vous rendrez le véhicule.

L’état des routes est aléatoire. Les autoroutes Punta cana/Santo Domingo, Santo Domingo/Samana sont en très bon état. La vitesse maximum sur autoroute est de 80  km/h. Sur d’autres axes, les routes peuvent être en piteux état, soyez vigilant aux trous sur la chaussée, les “policia acostado” (dos d’âne) et les personnes (ou animaux) qui traversent la route, même sur autoroute. J’insiste bien sur la vigilance car on peut conduire tranquillement sur une autoroute et tout d’un coup être surpris par un événement soudain et inhabituel en France (comme les demi-tours sur autoroute, oui oui).

Cars et Guaguas

Vous pouvez également vous déplacer en transport en commun. Sur les grands axes, trajets provinciaux, les cars “Caribe Tours” et “Metro” sont tout confort, climatisation, Wifi et toilettes. Sur l’axe Punta Cana – Santo Domingo, les cars “Expreso Bavaro” assurent un service toutes les 2 heures, pour 400 pesos (environ 8 euros). Ces cars sont également très confortables et il y a un arrêt proche de la zona colonial de Santo Domingo (Station Parque Enriquillo).

Autrement, pour les déplacements locaux, il y a les guaguas, plus ou moins en bon état, tout dépend du trajet et de la compagnie (environ 100 / 150 Pesos). Vous montez directement dans le guagua et le “cobrador” passe pendant le trajet pour récuperer l’argent des passagers. Si vous vous retrouvez dans un véhicule bondé et que vous entendez ” Cabe màs, cabe màs” (il y a encore de la place), vous êtes bien dans une guagua!

Taxis et Publicos

Dans la capital, vous pouvez prendre un taxi individuellement, ou prendre un “Publicos” à partager avec plusieurs personnes (ne pas avoir peur de la proximité). Vous pouvez également prendre le métro pour vous déplacer. Deux lignes sont en circulation. Elles sont en très bonne condition (mieux qu’à Paris) mais ne desservent pas beaucoup de quartier.

Moto-concho

Et enfin, le fameux Moto-concho (moto taxi) pour des petits trajets d’environ 50 pesos. Demandez préalablement le prix pour éviter les mauvaises surprises.

Informations pratiques

Langue officielle : Espagnol. Cependant, les dominicains utilisent un espagnol qui leur est propre, presque une langue à part entière. On utilise le mot “Dominicanada” pour une action ou une expression que seul un Dominicain pourrait faire.

Devise : le peso dominicain. 1 euros équivaut à environ 53 pesos dominicains

Décalage horaire : 6 heures en moins par rapport à la France. 5 heures en moins pendant les heures d’été

Fête nationale : 27 février. Ce même jour de l’année 1844, la République Dominicaine acquit son indépendance par rapport à Haïti. Une bataille qui fut menée par les “padres de la Patria”, Duarte, Sanchez et Mella. La fête de l’indépendance marque aussi le début du carnaval de La Vega.

Parque Indepencia : Monument des Padres de la patria

Parque Independencia : Monument des Padres de la patria

Electricité : Comme aux Etats-Unis , 110 volts

Pourboire : environ 10% du service. Les dominicains sont très enclins à vous aider et sont très serviables. Mais ils attendent souvent quelque chose en retour. Donner entre 50 et 100 pesos à quelqu’un qui vous a bien sorti de la panade c’est quand même la moindre des choses selon moi. Je me suis souvent faite aidée lors de mes périples notamment une fois où j’avais crevé le pneu de ma voiture sous une pluie torrentielle. Un gentil monsieur m’a mise à l’abri et a changé ma roue. Je lui ai laissé 400 pesos (8 euros), et il était vraiment reconnaissant.

 

J’espère que ces informations vous aideront à voyager en République Dominicaine. Pour aller plus loin dans la découverte, découvrez mon article sur la culture dominicaine et la gastronomie.

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires si vous souhaitez avoir plus de précisions sur un point précis!

Leave a comment